• Datacenter software-defined

    • Un software-defined datacenter (SDDC) est un datacenter dont l’infrastructure est virtualisée et fournie « as-a-Service ». Le SDDC regroupe un ensemble de composants software-defined : le réseau, pour la gestion du trafic, le traitement, pour la gestion des charges applicatives, et le stockage, pour la gestion des données. Il permet une prise en charge plus flexible et plus économique des applications d’entreprise traditionnelles.

    • Qui utilise le software-defined datacenter (SDDC) et pourquoi ?

      Les départements IT ainsi que les responsables de l’infrastructure et des opérations optent pour le SDDC, car il offre la flexibilité et l’agilité indispensables aux processus métiers de l’entreprise. Le SDDC permet aux utilisateurs de déployer rapidement leurs applications (pour une plus grande disponibilité) et améliore l’efficacité et le taux d’utilisation des ressources IT en favorisant l’adoption de services Cloud.

      Comment le software-defined datacenter (SDDC) fonctionne-t-il ?

      Dans un SDDC, tous les composants de l’infrastructure, à savoir le traitement, le stockage, le réseau, la sécurité et les services de disponibilité, sont extraits et regroupés dans un logiciel automatisé suivant des règles prédéfinies. Le SDDC élimine les silos opérationnels et la complexité IT grâce à une approche systématique par le biais de la virtualisation. Le SDDC optimise les performances et la disponibilité tout en réduisant les risques et les coûts.

      Avantage du software-defined datacenter (SDDC)

      Accélération de la fourniture de services IT : déploiement des charges applicatives IT complexes de façon systématique et plus rapide, pour plus d’agilité et de flexibilité

      Amélioration du ROI : réduction des CAPEX et des OPEX et plus grande productivité pour le client

      Extrême efficacité et plus d’innovation : calcul haute performance et réduction des tâches manuelles, libérant du temps pour l’innovation IT

    • En savoir plus