Quand le numérique rouvre les portes de l’école ! Tour du monde des meilleurs exemples

La dernière année scolaire a vu des milliers d’établissements fermer leurs portes en raison du confinement. Mais la cloche numérique a sonné et différentes stratégies digitales ont vu le jour partout dans le monde pour poursuivre les enseignements. Revenons sur les meilleures pratiques observées.

C’est littéralement un cas d’école. Alors que la crise sanitaire frappait le monde entier, de nombreux établissements ont dû cesser d’accueillir leurs élèves pendant de longues semaines, et ce à tous les niveaux de l’enseignement, des maternelles aux grandes universités. Dans ce contexte inédit, les systèmes éducatifs ont pu compter sur la technologie pour maintenir autant que possible la continuité pédagogique. « Le dévouement et la persévérance des équipes éducatives que nous avons rencontrées durant la crise a constitué une véritable source d’inspiration pour nous, se remémore Aongus Hegarty, Président des ventes internationales de Dell Technologies. Le fait que tant de systèmes scolaires aient été en mesure de fournir des ressources pédagogiques et de continuer malgré tout à délivrer les programmes qui leur avait été attribués témoigne de l’engagement de ces administrateurs et enseignants. » Les équipes éducatives, administratives et informatiques ont dû trouver ensemble de nouveaux moyens pour que tous les élèves soient en mesure de suivre des cours à domicile. Et pour assurer cette transition massive vers l’enseignement à distance, plusieurs écoles ont émergé.

Royaume-Uni : le chromebook pour tous

En Angleterre, lorsque les écoles ont soudainement fermé, le ministère britannique de l’Éducation a commandé pas moins de 67 000 chromebooks Dell en l’espace de quelques semaines. La fourniture de ces appareils a permis à des milliers d’enfants défavorisés de rester en contact avec leurs enseignants et de poursuivre leurs études grâce à des cours en ligne. Et l’enjeu dépasse même largement le cadre éducatif puisque les ordinateurs se sont également avérés des outils indispensables pour que les familles confinées puissent accéder aux services sociaux dont elles avaient besoin.

Belgique : l’évolutivité de l’hyperconvergence

En Belgique, la crise a conduit les écoles à organiser des cours à distance en utilisant la plateforme Smartschool de Smartbit. L’éditeur a ainsi vu la charge sur son infrastructure être multipliée par 40 par rapport aux niveaux habituels. Dans un premier temps, Smartbit a donc dû très rapidement augmenter les capacités de ses systèmes hyperconvergées Dell EMC VxRail pour supporter cette hausse. Mais la société avait également besoin de nouvelles capacités réseaux, de nouveaux espaces de stockage objet, de services de déploiement pour l’aider à mettre en place au plus vite ces infrastructures et de solutions de financement pour rationaliser les coûts. Autant de demandes que Dell Technologies a été en mesure de satisfaire, assurant ainsi les performances de l’application et permettant aux étudiants de suivre leurs cours dans de bonnes conditions.

Etats-Unis : le VDI au service des applications exigeantes

Le College for Creative Studies de Detroit (Michigan) accueille des étudiants motivés par une carrière dans les arts et les domaines créatifs. Confrontée à la pandémie, l’école a dû elle-même faire preuve de créativité pour continuer à délivrer son enseignement. Les étudiants travaillant avec des applications de création graphique exigeantes en ressources, elle a rapidement fait le choix du bureau virtuel (VDI) pour leur fournir un accès distant à un environnement de travail performant. Nous sommes intervenus pour la guider dans la conception et le déploiement d’une solution VDI capable de prendre en charge ces besoins en puissance de calcul. Grâce à cela, l’école dispose désormais d’un plan de continuité personnalisé qu’elle peut activer très rapidement dans le cas où d’autres perturbations surviendraient dans le futur.

Italie : un voyage en classe virtuelle

L’American School of Milan a toujours entretenu une culture numérique forte. Malgré le grave impact du COVID-19 en Italie, ses 1 000 étudiants et employés n’ont pas perdu un seul jour de cours. Ils se sont appuyés sur nos serveurs et ordinateurs portables, à la fois pour que les enseignants et élèves puissent continuer à interagir, et que l’équipe d’administration puisse continuer à assurer la gestion courante de l’établissement. Grâce aux salles de classe virtuelles et aux outils de collaboration, les professeurs peuvent se connecter avec la classe tout entière. Aucun élève ne manque à l’appel et les échanges se font en temps réel avec chacun d’entre eux, de la même manière quand dans une salle physique.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir toutes nos solutions pour les enseignements primaire, secondaire et supérieur ainsi que pour l’enseignement universitaire.

Thierry Coiffé

About the Author: Thierry Coiffé

Public Sector Sales Director. Head of Local Gov., Healthcare and Education K12. chez Dell Technologies