La technologie va-t-elle réinventer l’école ?

Selon l'Unesco, 60 % des élèves dans le monde n’avaient plus accès à leurs salles de classe pendant le confinement. Un constat qui invite le monde de l'éducation à repenser les modes d'apprentissage.

2020 a vu les établissements scolaires du monde entier fermer leurs portes les uns après les autres. Selon les estimations de l’UNESCO, plus de 60 % des élèves n’ont pas pu accéder à leur école pendant le confinement. Les gouvernements et organisations ont été contraints de s’adapter, et souvent d’improviser très rapidement pour maintenir une continuité pédagogique, mettant un terme à l’image traditionnelle de la salle de classe comme lieu unique d’apprentissage.

Pour beaucoup d’élèves, l’enseignement ne s’est effectivement pas arrêté pour autant. L’adoption accélérée des outils numériques a permis de maintenir le lien entre les élèves et les enseignants, via de nouvelles expériences de salles de classe virtuelles. Mais tout ne s’est évidemment pas déroulé sans accrocs. Si nombre de parents se sont mués en service de support informatique pour aider leurs enfants à prendre en main ces nouveaux outils à la maison ou fournir les appareils nécessaires, les enseignants, qui se sont démenés pour relever le défi, ont eux aussi rencontré certaines difficultés dans l’adoption des nouvelles classes digitales.

Chez Dell Technologies, nous sommes convaincus que l’Education est un pilier essentiel du développement c’est pourquoi nous essayons de toujours mieux comprendre les difficultés auxquelles est confronté le corps enseignant. Dès 2019 nous avions par exemple lancé l’initiative Dell Technologies PolicyHack en Inde. Plus de 700 éducateurs ont ainsi repensé la manière dont ils peuvent s’adapter dans ce monde numérique en constante évolution et précisé le soutien dont ils ont besoin de la part des décideurs, associations, industriels ou experts.


Enseigner aux enseignants

Pour conduire ces sessions de réflexion à travers quatre villes indiennes, nous nous sommes associés à l’Institut mahatma Gandhi d’éducation pour la paix et le développement durable (MGIEP) de l’UNESCO. Il nous est notamment apparu qu’un des obstacles majeurs à l’apprentissage numérique est le manque d’investissement dans la formation des enseignants. La technologie ne remplacera jamais nos instituteurs et professeurs, mais elle est indispensable pour créer un nouvel environnement d’apprentissage, à la fois plus efficace et plus résilient.

Les résultats, publiés au sein de ce livre blanc, ne se limitent pas aux frontières indiennes et peuvent être sources d’enseignements, y compris en France et particulièrement aujourd’hui alors que la crise du sanitaire nous pousse encore à nous réinventer. En voici quelques extraits :

  1. Etant donné le rythme de l’innovation technologique, la formation les enseignants doit être une priorité. Pour leur permettre d’être efficaces dans l’utilisation des nouvelles technologies éducatives, cette formation doit être continue et non ponctuelle ou seulement incluse dans le cursus des futurs professeurs.
  2. La technologie est un outil, pas un remplaçant. Elle doit faciliter le quotidien des enseignants pour leur permettre de se concentrer sur leurs missions fondamentales comme l’apprentissage socio-émotionnel ou le développement de la pensée critique.
  3. L’accès à l’éducation varie selon de nombreux facteurs, qu’ils soient matériels, sociaux ou humains et le confinement a révélé de nombreuses inégalités. Les gouvernements doivent s’engager vers une éducation équitable et inclusive pour tous les élèves.
  4. La connexion au sein d’un réseau de pairs peut aider à créer de la résonance et un sentiment d’appartenance. Les enseignants et équipes admiratives devraient être mis en relation avec d’autres professionnels expérimentés dans le cadre d’un programme de mentorat qui favoriserait le partage des meilleurs pratiques locales et internationales.

Alors que nous sommes en train d’imaginer le monde d’après, nous avons l’opportunité de définir une nouvelle façon d’apprendre. Encore récemment, nous avons mené avec la STEM Alliance une nouvelle campagne Dell Technologies PolicyHack en Europe, à laquelle des enseignants issus de plus de 10 pays ont participé. N’hésitez pas vous aussi à vous rapprocher de nos équipes spécialisées dans le secteur éducatif pour réfléchir avec elles à la façon dont vous pouvez transformer votre manière d’enseigner.

Pour aller encore plus loin, découvrez nos solutions dédiées à l’enseignement primaire, secondaire et supérieur ainsi que celles spécifiques à l’enseignement universitaire.

Thierry Coiffé

About the Author: Thierry Coiffé

Public Sector Sales Director. Head of Local Gov., Healthcare and Education K12. chez Dell Technologies