L’institut Gustave Roussy soigne son SI avec l’hyperconvergence

Premier centre de lutte contre le cancer en Europe, l’Institut Gustave Roussy génère d’immenses quantités de données et doit faire face à des besoins croissants en performances.

Le monde de la santé a considérablement évolué ces dernières années, avec des besoins croissants en puissance de calcul et en volumétrie de stockage. Centre de soins, de recherche et d’enseignement, l’Institut Gustave Roussy en est un bon exemple. Le premier centre de lutte contre le cancer en Europe génère d’immenses quantités de données au quotidien. « Il faut pouvoir les gérer au bon moment et dans des quantités croissantes », indique Mikael Azoulay, directeur de la transformation numérique et des systèmes d’information de l’institut. « Nous avions besoin de moderniser notre infrastructure pour la rendre plus évolutive et plus sécurisée », ajoute Jérémy Lion, responsable du pôle infrastructures et DTNSI de Gustave Roussy.

Le centre a choisi de s’appuyer sur l’hyperconvergence pour virtualiser son infrastructure et mettre en place une plateforme VDI pour virtualiser en même temps les environnements de travail des médecins, soignants et chercheurs. « Nous avons déployé des solutions modernes pour permettre aux équipes de Gustave Roussy de se concentrer, non plus sur l’IT classique, mais sur l’évolution vers le digital, les applications et les nouveaux services pour les médecins », souligne Frédéric Gasnier, directeur commercial de Dell Technologies.

Pour aller plus loin, écoutez les témoignages de Mikael Azoulay, Directeur de la transformation numérique et des SI de Gustave Roussy, et Philippe Rizand, DSI de l’Institut Curie.

Thierry de Boischevalier

About the Author: Thierry de Boischevalier

Vice-président en charge du secteur public chez Dell Technologies France.