Digital Transformation Index 2020 : un choc et une accélération

2020 a été une année pleine de bouleversements. Mais notre étude révèle que les entreprises n’ont pas uniquement subi la crise : bon nombre d’entre elles en ont profité pour accélérer leur transformation dans bien des domaines. Analyse.

Je pense que nous serons tous d’accord sur ce point : 2020 ne correspond pas à ce que nous attendions. Mais une chose est sûre, 2020 nous a largement éclairé sur les choses auxquelles nous aurions tous dû être mieux préparés. Et notamment une pandémie.

Depuis 2016, nous nous associons à l’institut de recherche indépendant Vanson Bourne pour mesurer les progrès des entreprises dans leur transformation digitale, à travers un baromètre que nous avons baptisé Digital Transformation Index. Nous le mettons à jour tous les deux ans, en interrogeant 4 300 organisations, moyennes ou grandes et de tous secteurs d’activité, à travers 18 pays, dont la France. Dans ses itérations 2016 et 2018, notre étude révélait que la transformation digitale des entreprises était encore lente, et freinée par des obstacles persistants comme la confidentialité et la sécurité des données, des moyens trop limités ou encore le manque de compétences en interne. Cette année, l’étude illustre l’impact de la crise de manière flagrante.

Télétravail, évidemment

Ce que nous constatons aujourd’hui est une franche accélération. Sept entreprises françaises sur dix affirment avoir accéléré certains programmes de transformation numérique cette année, poussées par le contexte actuel à aller plus vite. Plus de 90 % des organisations indiquent que les turbulences des derniers mois ont démontré l’importance de pouvoir s’appuyer sur une infrastructure IT agile et évolutive. Des changements qui auparavant auraient réclamé plusieurs années se font désormais en quelques mois, voire semaines. Parmi les programmes ayant bénéficié de cette accélération, le déploiement du télétravail arrive évidemment en tête, cité par 44 % des entreprises, suivi du renforcement des dispositifs de sécurité (42 %) et la mise en place de nouveaux modes d’exploitation de la donnée (32 %).

Cette transformation accélérée porte un espoir : celui d’une plus grande résilience sur le long terme. Mais pour se concrétiser, cet espoir va devoir relever un certain nombre de défis. En France, 93 % des entreprises se heurtent toujours à des barrières qui dépassent de loin le cadre purement technologique. Le manque de budget et de ressources, l’incapacité à tirer des enseignements utiles de la masse de données disponibles et les changements réglementaires ou législatifs réguliers figurent sur le podium des principales difficultés rencontrées. Le Digital Transformation Index met également en lumière le décalage important qui peut exister entre les ambitions affichées et les moyens mis en œuvre pour les réaliser. Les entreprises estiment que les 3 à 5 prochaines années seront marquées par une utilisation accrue de la réalité augmentée (80 % des répondants), de l’intelligence artificielle (80 %) ou encore de la blockchain (68 %). À l’inverse, elles ne sont respectivement que 19 %, 26 % et 11 % à envisager investir davantage dans ces technologies.

Le constat est clair : la crise a donné un nouvel élan à la transformation digitale des entreprises. Aujourd’hui, 31 % des organisations sont entrées dans le cercle des « Digital Adopters » (voir graphique ci-dessus) alors qu’elles n’étaient que 17 % en 2018. Dans le même temps, le taux de « Laggards » et de « Followers » a fortement diminué. Cet élan a donc bien permis de lever certains freins. Mais pour saisir pleinement l’opportunité qui se présente, les organisations doivent dépasser le stade de l’innovation ponctuelle et tactique pour aborder leur transformation de manière plus globale et stratégique. Nos équipes sont évidemment là pour vous accompagner sur l’ensemble de votre voyage.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir l’intégralité des résultats du Dell Technologies Index ou à regarder à la demande la plénière du Dell Technologies Forum durant laquelle j’ai pu détailler cette étude.

Sébastien Verger

About the Author: Sébastien Verger

Sébastien Verger est CTO France. Technologue dans l’âme et porte-parole Dell EMC, il intervient quotidiennement auprès de nos clients, d’événements marché et de conférences de presse pour mettre en perspective les évolutions technologiques majeures et leurs impacts sur les systèmes d’information des entreprises. Sébastien a rejoint EMC en 1999 en tant qu'avant-vente grand compte. Il a exercé des responsabilités de management, contribué au développement du pôle d’expertise et fut un acteur clé de la mise en place d’une organisation avant-vente résolument tournée vers les Partenaires et le segment Commercial. Précédemment, il a exercé des fonctions commerciales chez Sequent.