• Les WebFakes injectent de fausses pages complètes, répliques de la page Web de l’organisme ciblé, conçues pour inciter les utilisateurs à y indiquer des informations confidentielles (technique d’ingénierie sociale). Ces pages se comportent comme des pages de phishing ; cependant, elles aboutissent directement entre les mains du botmaster.