• Sauvegarde à distance

    • Le processus de sauvegarde à distance permet de conserver des copies de sauvegarde des données et des applications sur un autre site que celui sur lequel résident les instances primaires.

    • Qui utilise la sauvegarde à distance et pourquoi ?

      Une panne des systèmes IT de production qui perdure peut avoir de lourdes conséquences financières. Pour les organisations désireuses de s’en prémunir, les opérations de sauvegarde à distance sont primordiales. Pour toutes sortes d’organisations, une interruption prolongée des services IT peut avoir des répercussions financières immédiates, avec la perte d’opportunités commerciales, mais aussi plus durables, comme la détérioration de la réputation, l’érosion de la confiance des clients ou l’affaiblissement du positionnement face à la concurrence. Dans ces conditions, l’hébergement des datastores et des applications les plus importants dans un seul et même datacenter constitue un risque inacceptable. En effet, en cas d’incident majeur au niveau du datacenter (coupure de courant, sabotage, séisme, ouragan, etc.), le service est totalement interrompu.

      En plus de faciliter la reprise après sinistre des organisations tributaires de l’IT, la sauvegarde à distance permet aussi aux entreprises réparties sur plusieurs sites de consolider les opérations de sauvegarde et de restauration, car les bureaux distants ou les succursales peuvent sauvegarder leurs données et systèmes sur un site central.

      Principe de fonctionnement de la sauvegarde à distance

      Pour qu’un processus de sauvegarde à distance soit efficace, les données de production doivent être régulièrement sauvegardées sur un site suffisamment distant du site principal pour que les deux sites ne soient pas amenés à subir un même événement perturbateur. Autrement dit, le site de sauvegarde hors site ne doit pas se trouver dans la même région métropolitaine, dans une zone exposée aux mêmes risques d’inondation ou d’ouragan ou sur la même ligne de faille sismique que le site principal. Selon les RPO et RTO propres à chaque entreprise, la sauvegarde à distance sera plus ou moins fréquente et plus ou moins large, c’est-à-dire qu’elle portera sur un ensemble variable de types de données, d’applications et de systèmes.

      Autrefois, la sauvegarde à distance consistait à sauvegarder les données sur des bandes portables sur le site principal, puis à transporter ces bandes jusqu’au site de sauvegarde distant par camion ou par d’autres moyens.

      Depuis quelques années, cependant, une nouvelle génération de logiciels de sauvegarde à distance et de systèmes de sauvegarde sur disque a vu le jour. Elle permet de réaliser une réplication ou une sauvegarde extrêmement performante des données des systèmes primaires vers les systèmes de sauvegarde sur disque d’un site distant, via des réseaux WAN d'entreprise ou Internet. Deux progrès technologiques majeurs ont ouvert la voie à cette sauvegarde à distance nouvelle génération :

      La forte croissance de la capacité des bandes passantes réseau.

      Les méthodologies avancées de déduplication des données, qui diminuent considérablement le volume de données à copier, à transférer et à stocker afin de conserver des sauvegardes complètes et prêtes à l’emploi sur un site distant.

      Avantages

      Grâce à la sauvegarde à distance, les entreprises qui dépendent de leurs systèmes IT assurent la protection de leurs données et la continuité d'activité. Elles se prémunissent en parallèle contre les pertes de revenus potentielles et la dégradation de réputation que pourrait provoquer une perte de données importante ou des interruptions de service conséquentes. Pour les entreprises réparties sur plusieurs sites, la sauvegarde à distance, sur réseau WAN, vers un site central garantit également des opérations de sauvegarde plus performantes et conformes aux règles de l’entreprise.

      Cela dit, les avantages offerts par la nouvelle génération de systèmes de déduplication sur disque et de solutions logicielles (tels qu’EMC Data Domain et EMC Avamar) ne se limitent pas à ceux d’une sauvegarde à distance. Cette nouvelle génération présente aussi l’intérêt de raccourcir les temps de sauvegarde et de restauration, de renforcer la sécurité et la fiabilité des processus et de simplifier la gestion. Enfin, elle permet d’étendre la couverture des opérations de sauvegarde à distance à davantage de systèmes et d’applications, notamment aux applications virtualisées.