• À quoi peut-on s’attendre ?

      Les effets d’une opération de déduplication sur les fenêtres de réplication et de reprise après sinistre peuvent être considérables. D’une part, lorsqu’elle est appliquée, le volume de données à transmettre pour tenir à jour le site de reprise diminue sensiblement. De ce fait, il est possible d’utiliser des liaisons WAN beaucoup moins coûteuses.

      Le faible volume de données contribue d’autre part à accélérer la réplication. Toutefois, la durée totale du processus de déduplication dépend de nombreux facteurs, parmi lesquels l’approche adoptée, la vitesse de l’architecture et le processus de reprise après sinistre.

      Si on cherche une réduction optimale du délai de reprise après sinistre, la déduplication à la volée et la réplication de données dédupliquées fournissent les résultats les plus performants. En effet, dans une solution de déduplication à la volée, le processus de réplication intervient pendant l’opération de sauvegarde, ce qui permet de raccourcir grandement le temps nécessaire à la création d’un point de restauration complet sur le site de reprise ou d'améliorer le délai de reprise après sinistre. En pratique, les séquences de données uniques dédupliquées représentent habituellement moins d’un pour cent d’une sauvegarde complète. Les données peuvent ainsi être envoyées sur un réseau WAN avec rapidité et efficacité.

      Une déduplication efficace entre plusieurs sites, lorsque les données de différents sites sont répliquées vers la même destination, offre un avantage supplémentaire en permettant la déduplication des données à travers tous les flux de réplication de sauvegarde et toutes les sauvegardes locales. Les segments dédupliqués uniques qui étaient auparavant transférés par un site distant ou conservés par une sauvegarde locale sont ensuite utilisés comme références pour améliorer l’efficacité du réseau en réduisant le volume de données à répliquer.

      Autrement dit, si, au moment de la création d’une séquence de données sur un site distant, le système de destination contient déjà une séquence de données identique en provenance d’un autre site distant ou d’une sauvegarde locale, cette séquence est considérée comme redondante par le système EMC Data Domain avant même d’occuper la bande passante pour son déplacement. Toutes les données collectées sur le site de destination peuvent être répliquées hors site en toute sécurité, que ce soit sur un seul site ou sur plusieurs sites de reprise.