• Stockage de base de données

    • Dans le stockage de base de données , la latence doit être toujours faible et prévisible afin de satisfaire aux conditions des contrats de niveau de service et aux exigences des départements métiers et de leurs applications critiques. Le stockage de base de données nécessite une architecture scale-out. Il comprend des fonctions de gestion des données copiées pour le provisionnement et la réaffectation à la demande des copies de base de données grâce à l’automatisation efficace du cycle de vie.

    • Pourquoi envisager d’adopter le stockage de base de données ?

      Dans le stockage traditionnel, la gestion de l’architecture, du déploiement et de la maintenance nécessite en règle générale une planification précise pour garantir le respect des exigences de performances et de capacité. Le stockage de base de données, quant à lui, est basé à 100 % sur la technologie Flash, avec des fonctions inédites de protection des données qui optimisent les capacités et les performances du stockage.

      Les administrateurs de base de données sont depuis toujours tiraillés entre la nécessité de faire plus de copies des bases de données et les préoccupations causées par l’impact de ces copies sur leurs charges applicatives de production. Avec le stockage de base de données, la création de copies n’a plus d’effet négatif et les administrateurs peuvent donc fournir des copies aux départements métiers selon leurs besoins.

      Les fournisseurs de plates-formes de base de données nouvelle génération s’efforcent de s’attaquer aux difficultés traditionnelles que ne résolvent pas les systèmes de gestion de bases de données relationnelles, par exemple les données non structurées et l’architecture orientée objet. La solution proposée par le stockage de base de données est une architecture scale-out qui permet de consolider les environnements de production et hors production afin de rendre le développement d’applications plus agile.

      Comment fonctionne le stockage de base de données ?

      Le stockage de base de données, conçu autour d’une technique d’adressage basé sur le contenu et de fonctions inédites de protection des données, tire parti de la fiabilité des disques eMLC. C’est la plate-forme qui présente le meilleur équilibre entre performances et capacités en ce qui concerne les copies de bases de données de production et de bases de données réaffectées.

      Grâce à des services de données à la volée alliés à des métadonnées granulaires, le système de stockage peut créer, rapidement et facilement, des copies de base de données supplémentaires sans que cela ait une incidence sur les charges applicatives de production ou que les besoins en stockage physique augmentent.

      L’allocation dynamique, associée à la possibilité d’expansion sans interruption, débouche sur le provisionnement « juste à temps » des capacités de stockage afin de répondre à la multiplication des Datasets dans une infrastructure consolidée.

      Quels sont les avantages du stockage de base de données ?

      Avec le stockage de base de données, les temps de réponse tombent en-deçà de la milliseconde et les performances des applications sont optimisées. La croissance des données est ralentie grâce aux fonctions de réduction des données à la volée et à une architecture scale-out conçue pour s’adapter à l’évolution de la demande.

      Avec les systèmes de stockage traditionnel, la réaffectation des bases de données au reporting et à l’analytique, ainsi qu’au test et au développement d’applications, prend souvent beaucoup de temps et influe sur les charges applicatives de production. Par contraste, le stockage de base de données permet de créer instantanément des copies de base de données qui peuvent être réaffectées à des fins très diverses, notamment au test en production de copies de développement, d’où une accélération des itérations et du time-to-value.

    • En savoir plus