• Infrastructure de type Cloud

    • Une infrastructure de type Cloud englobe les ordinateurs, le stockage, le réseau, les composants associés et les sites nécessaires au Cloud computing et à l’IT en tant que service.

    • Pourquoi dois-je envisager une infrastructure de type Cloud ?

      Les entreprises s’appuient sur une infrastructure de type Cloud pour créer des Clouds hybrides et privés capables d’offrir des services de Cloud computing. Pour tirer pleinement parti des avantages du Cloud computing, les entreprises implémentent une infrastructure de type Cloud dans le cadre de la modernisation de leur datacenter.

      Mode de fonctionnement de l’infrastructure Cloud

      Une infrastructure de type Cloud intègre les composants suivants :

      • Serveurs : les serveurs physiques fournissent les ordinateurs "hôtes" pour plusieurs machines virtuelles (VM) ou "invités.
      • Virtualisation : les technologies de virtualisation rendent abstraits les éléments physiques et leur emplacement. Les ressources IT (serveurs, applications, postes de travail, stockage et réseaux) sont dissociées des périphériques physiques et présentées sous forme de ressources logiques.
      • Stockage : le réseau de stockage (SAN), le stockage rattaché au réseau (NAS) et les systèmes unifiés assurent le stockage des données primaires en mode bloc et en mode fichier, l’archivage des données, la sauvegarde et la continuité d’activité.
      • Réseau : des commutateurs assurent l’interconnexion entre les serveurs physiques et le stockage.
      • Gestion : la gestion de l’infrastructure Cloud comprend l’orchestration du serveur, du réseau et du stockage, la gestion de la configuration, le contrôle des performances, la gestion des ressources de stockage et le suivi d’utilisation.
      • Sécurité : ces composants assurent la sécurité des informations et l’intégrité des données, répondent aux besoins de conformité et de confidentialité, prennent en charge la gestion des risques et fournissent la gouvernance.
      • Sauvegarde et restauration : les serveurs virtuels, les NAS et les bureaux virtuels sont automatiquement sauvegardés.
      • Systèmes d’infrastructure : des logiciels et un matériel préintégrés permettent de rationaliser le déploiement de l’infrastructure de type Cloud afin d’en réduire la complexité. Il s’agit notamment des systèmes de sauvegarde complets avec déduplication et des plates-formes préalablement montées en rack, regroupant serveurs, hyperviseur, réseau et stockage.

      Avantages de l’infrastructure de type Cloud

      Une infrastructure destinée au Cloud computing présente de nombreux avantages :

      • Utilisation flexible et efficace des investissements d’infrastructure
      • Déploiement accéléré des ressources physiques et virtuelles
      • Niveaux de service supérieurs des applications
      • Diminution des frais de gestion
      • Réduction des coûts énergétiques, d’infrastructure et des installations
      • Sécurité accrue
    • En savoir plus