• Services de Cloud computing

    • Les services de Cloud computing fournissent des technologies de l’information sous forme de service par le biais d’Internet ou d’un réseau dédié. Ces services sont assurés à la demande et le paiement est fonction de l’utilisation. Les services de Cloud computing comprennent aussi bien des applications complètes que des plates-formes de développement, des serveurs, du stockage et des bureaux virtuels.

    • Qui utilise les services de Cloud computing et pourquoi ?

      Les entreprises et les administrations recourent aux services de Cloud computing pour satisfaire divers besoins liés aux applications et aux infrastructures : CRM, bases de données, calculs, stockage des données, etc. Contrairement aux environnements IT traditionnels dans lesquels les logiciels et le matériel sont financés au préalable par les départements puis déployés sur plusieurs mois, les services de Cloud computing fournissent des ressources IT en quelques minutes, voire quelques heures, et les coûts correspondent à l’utilisation réelle. Les entreprises bénéficient de ce fait d’une réactivité accrue et peuvent gérer leurs dépenses de façon plus performante. De même, les particuliers ont recours aux services de Cloud computing pour simplifier l’utilisation des applications, pour stocker, partager et protéger des contenus, ainsi que pour permettre l’accès à ces contenus depuis des périphériques connectés à Internet.

      Principe de fonctionnement des services de Cloud computing

      Les services de Cloud computing présentent plusieurs attributs communs :

      • Virtualisation : le Cloud computing repose largement sur la virtualisation des serveurs et du stockage, afin d’allouer ou de réallouer rapidement des services.
      • Multitenancy : les ressources sont regroupées, puis partagées entre plusieurs utilisateurs afin de réaliser des économies d’échelle.
      • Accès réseau : les ressources sont accessibles via un navigateur Web ou un client léger installé sur divers périphériques en réseau (ordinateur, tablette, smartphone).
      • Services à la demande : les ressources sont provisionnées automatiquement à partir d’un catalogue en ligne de configurations prédéfinies.
      • Élasticité : les ressources peuvent évoluer automatiquement (scale-up/vers le haut, scale-down/vers le bas).
      • Suivi d’utilisation/refacturation : l’utilisation des ressources est suivie et facturée en fonction d’un accord de service.

      Parmi les nombreux types de services de Cloud computing assurés en interne ou par des fournisseurs tiers, les plus courants sont :

      • SaaS (Software as a Service) : le logiciel s’exécute sur des ordinateurs qui appartiennent au fournisseur SaaS et sont gérés par lui, au lieu d’être installé et géré sur les ordinateurs des utilisateurs. Accessible via l’Internet public, le logiciel est habituellement proposé par voie d’abonnement mensuel ou annuel.
      • IaaS (Infrastructure as a Service) : les calculs, le stockage, la mise en réseau et d’autres éléments (comme la sécurité ou les outils) sont assurés par le fournisseur IaaS via l’Internet public, un VPN ou une connexion réseau dédiée. Les utilisateurs sont propriétaires des systèmes d’exploitation, des applications et des informations présents sur l’infrastructure, et ils en assurent la gestion. Le paiement est fonction de l’utilisation.
      • PaaS (plate-forme as-a-service) : tous les logiciels et le matériel requis pour créer et exécuter des applications basées sur le Cloud sont fournis par le fournisseur PaaS via l’Internet public, un VPN ou une connexion réseau dédiée. Les utilisateurs paient l’utilisation de la plate-forme et contrôlent les modalités d’utilisation des applications tout au long de leur cycle de vie.

      Avantages

      Les avantages des services de Cloud computing sont nombreux :

      • Implémentation et time-to-value accélérés
      • Accès aux applications et au contenu en tout lieu
      • Évolutivité rapide pour répondre à la demande
      • Taux d’utilisation supérieur des investissements dans l’infrastructure
      • Réduction des coûts énergétiques, d’infrastructure et des installations
      • Productivité accrue du personnel IT et de l’entreprise en général
      • Sécurité renforcée et protection accrue des informations